Mathieu Lippé – crédit Andréanne Lupien